Blog sur le coaching : comment obtenir des clients pour le coaching

La première préoccupation des coachs en supervision, au-delà des cas qu’ils soumettent, est d’échanger avec un autre coach pour savoir ce qu’il fait pour trouver ses nouveaux clients. Entre ceux qui n’ont pas le temps de faire du networking, ceux  qui ne savent pas comment fonctionnent les réseaux sociaux ou d’autres qui ont peur de décrocher leur téléphone… Trouver de nouveaux clients est peut être la partie la plus difficile de votre métier.

Il existe peut-être des millions d’articles de blog sur la façon d’obtenir des clients en tant que coach, mais certains nouveaux coachs ont, encore, besoin de plus…

La plupart des “experts” en attraction de clients ignorent les véritables raisons sous-jacentes pour lesquelles les coachs n’ont pas, toujours, autant de clients qu’ils le souhaiteraient.

Si vous souhaitez avoir plus de clients que vous n’en avez, ce n’est probablement pas à cause de votre incapacité à coacher, à commercialiser, à vendre ou à gérer une entreprise, même si ces facteurs entrent parfois en ligne de compte.

Et peut-être que la peur joue un rôle, mais elle ne vous arrête peut-être pas, autant que ça :

Vous n’avez pas tous les clients que vous voulez, parce que vous n’êtes pas accro à la recherche de clients.

Pourquoi les coachs ne se mettent pas plus en contact avec les autres ? Parce qu’ils ne reçoivent pas assez de dopamine.

Oui, la dopamine. C’est le neurotransmetteur de la “récompense”. Chaque fois que votre cerveau en produit, vous vous illuminez, vous riez et vous vous amusez.

Facebook, Google, Instagram, Fitbit, votre téléphone ; tous ont été intelligemment conçus pour déclencher des shoots de dopamine qui vous rendent accro, ce qui explique pourquoi vous êtes si nombreux à être rivés à vos appareils.

Dans le cas de Fitbit, la dépendance peut être saine…

Si vous étiez, aussi, accro à attirer des clients que vous l’êtes à votre téléphone, vous auriez, déjà, un cabinet de coaching complet.

Si vous consacriez plus d’efforts à la recherche de clients que vous ne le faites à Candy Crush, vous auriez, déjà, un cabinet complet, plus une liste d’attente. Vous devez troquer votre addiction à Candy Crush pour une addiction à l’attraction des clients.

Comment pouvez-vous favoriser cette dépendance à l’attraction du client ?

Transformez la recherche de clients en un jeu amusant.

Faites-en le projet numéro un de votre vie.

Créez des récompenses pour chaque pas, dans la bonne direction.

Arrêtez d’utiliser les médias sociaux et tout ce dont vous êtes, déjà dépendant et remplacez-les par la dépendance à l’attraction des clients (CAD).

Chaque fois que vous êtes tenté de prendre votre substance addictive, faites plutôt un pas vers plus de clients.

Entourez-vous de personnes positives qui vous reconnaissent chaque fois que vous avez une victoire ou même un essai solide.

Partagez votre bonne fortune avec des personnes qui vous tapent, dans le dos.

Évitez de partager avec des personnes qui ignorent votre réussite, ne font que pointer les problèmes ou se contentent de dire “C’est bien”.