Quelle formation pour devenir coach de vie ?

Vous voulez savoir comment devenir un coach de vie ? Voici une histoire rapide qui illustre les expériences de plusieurs des milliers de nouveaux coachs que j’ai enseignés, coachés ou auxquels j’ai parlé au cours des dernières années. Elle montre comment devenir un bon coach de vie. Peut-être cela vous aidera-t-il à décider de la voie à suivre.

L’histoire de deux coachs de vie

Colleen* et Danita* sont deux nouveaux coachs de vie. Colleen est originaire d’une ville du Midwest américain, tandis que Danita vit dans les environs d’Ottawa au Canada. Chacune d’entre elles a fait des études supérieures et a travaillé, pendant plusieurs années, dans une carrière qu’elle maîtrise bien, mais qui ne l’inspire pas.

Colleen a récemment quitté son emploi de spécialiste de la lecture, dans une école primaire. Elle aime aider les gens, mais aspire à plus de liberté professionnelle. Elle a, donc, commencé à s’initier au coaching, qu’elle apprécie. Plutôt que de s’inscrire dans une école de formation de coachs, elle profite de séries de téléclasses gratuites sur des sujets liés au coaching et de sommets de coaching en ligne dans l’espoir d’économiser de l’argent, car ses finances sont serrées.

Danita est une psychothérapeute qui se sent un peu épuisée. Elle se sent vidée de ses émotions par certains de ses clients et souhaite travailler avec des personnes qui fonctionnent bien et qui sont prêtes à réussir leur vie et leur entreprise. Danita souhaite devenir coach depuis des années et est maintenant prête à faire le grand saut. Bien qu’elle possède, déjà, d’excellentes compétences pour aider ses clients en psychothérapie, elle sait que le coaching et les compétences en matière de coaching sont très différents de ce qu’elle connaît.

Danita est déterminée à donner le meilleur d’elle-même. Elle décide de se donner tous les avantages possibles en rejoignant une grande école de formation de coachs. Elle aime l’approche SCM et rejoint le programme Certified Positive Psychology Coach®. Elle sait qu’il s’agit d’un investissement dans son avenir.

Trois mois plus tard 

Trois mois plus tard : Colleen aime ce qu’elle apprend dans les téléclasses gratuites, mais elle est constamment débordée. Elle veut faire décoller sa nouvelle entreprise de coaching, mais ne progresse pas. Elle n’arrive pas à décider du nom à donner à son entreprise. Elle a entendu dire qu’elle avait besoin d’un créneau, mais n’a aucune idée de la façon de le trouver. Finalement, elle investit dans un programme de marketing coûteux qui promet de lui enseigner tout ce qu’elle doit savoir ; en plus, elle recevra des milliers de dollars d’informations gratuites, si elle s’inscrit, dès maintenant.

Trois mois après le début de sa formation de coach, Danita aime tout ce qu’elle apprend et a déjà quelques clients. Contrairement aux téléclasses gratuites que suit Colleen, qui sont conçues pour l’inciter à acheter d’autres programmes, le matériel que Danita apprend à SCM est conçu pour lui donner ce dont elle a besoin quand elle en a besoin, tout en lui laissant la possibilité de le personnaliser.

Danita a, déjà, confiance en ses compétences de coach grâce aux commentaires qu’elle reçoit de ses instructeurs et de ses clients. Son inscription au répertoire Coach 100, qui est inclus dans son programme, est affichée sur Find a Coach Here et elle a obtenu ses premiers clients payants grâce au programme. Lorsque Danita se sent dépassée, elle utilise les outils de son programme SCM Fully Alive with Positive Psychology (également inclus), parle à l’un de ses instructeurs ou appelle l’un de ses coachs de SCM. Elle envisage sérieusement de profiter du coaching mentor ICF à bas prix de SCM, réservé aux membres de Certified Positive Psychology Coach®.

Six mois plus tard 

Six mois plus tard, Colleen est toujours en difficulté et s’inquiète pour son argent. Bien qu’elle ait attiré quelques clients de coaching, la plupart d’entre eux sont gratuits et ne restent pas longtemps avec elle. De plus, elle passe presque tout son temps à faire du marketing, au lieu de coacher.

Le programme de marketing qu’elle a acheté était trop difficile à mettre en œuvre et elle n’a jamais eu le temps de profiter de tous les avantages gratuits qu’il comportait. Elle s’est, donc, inscrite à un coûteux “programme de coaching platine” avec un célèbre spécialiste du marketing en ligne, qui, espère-t-elle, lui expliquera tout, et elle veut à tout prix que le programme fonctionne, car sinon, ses finances seront épuisées.

Dans le même temps, Danita a augmenté ses honoraires de coaching et son activité compte désormais 50 % de clients de coaching et 50 % de clients de thérapie. Elle commence même à aimer refaire de la thérapie. Danita a eu l’occasion de poser des questions aux instructeurs des maîtres-coachs dans ses cours, ce qui l’a aidée à faire des choix judicieux pour sa nouvelle activité.

Elle possède, également, des références en matière de coaching et sa première certification de coach, ce qui, elle le sait, lui donnera une crédibilité supplémentaire. Déjà, des clients potentiels lui posent des questions sur sa formation et sa certification de coach et c’est un soulagement de savoir qu’elle a tout prévu. Il est, également, satisfaisant de savoir que ses clients lui remboursent largement les frais de scolarité de SCM et que la plupart d’entre eux restent avec elle, car ils obtiennent d’excellents résultats.

Un an plus tard 

Un an après avoir commencé, Colleen regrette de s’être lancée en tant que coach. Elle a dépensé des milliers de dollars en programmes de marketing, mais n’a que très peu gagné en coaching. Elle s’efforce maintenant de trouver un emploi le plus rapidement possible et se sent stupide de penser qu’elle aurait pu être coach.

Pendant ce temps, l’activité de coaching de Danita est florissante. Elle a gardé quelques-uns de ses clients de thérapie préférés, mais n’accepte que de nouveaux clients de coaching, qui la paient presque deux fois plus que ses clients de thérapie. Elle a consacré des centaines d’heures de travail acharné, mais n’en changerait pas une minute, car elle a beaucoup appris et aime tellement sa nouvelle activité de coaching. Son coach mentor l’aide à entrevoir des possibilités pour son activité dont elle n’aurait jamais pu rêver. Elle a obtenu sa première certification de coach et est en bonne voie pour devenir un maître coach accompli.

Ce qui est triste dans cette histoire de deux coachs de vie, c’est qu’ils avaient tous deux les mêmes aptitudes lorsqu’ils ont commencé. Colleen aurait pu réussir et elle n’a pas seulement perdu les milliers de dollars qu’elle a dépensés en programmes de marketing. Elle a perdu des dizaines de milliers de dollars qu’elle aurait pu gagner en tant que coach. De plus, les personnes qu’elle aurait pu aider grâce au coaching n’auront peut-être jamais l’aide qu’elles méritent et Colleen n’a pas pu profiter de l’entreprise de ses rêves.

La différence évidente est que Danita a rejoint une école de formation de coachs qui a fonctionné pour elle, tandis que Colleen a essayé de le faire “au rabais”, ce qui ne fonctionne presque jamais. Mais il y a des raisons plus profondes. Danita s’est résolument engagée à devenir coach et à donner le meilleur d’elle-même. Elle a, également, fait une évaluation réaliste de ce dont elle avait besoin pour réussir. Cet engagement envers ce qu’elle voulait et ce qu’elle savait être vrai l’a lancée sur une trajectoire qui l’a menée vers le succès.

Colleen, quant à elle, a commencé par “barboter” et, comme elle n’était pas sûre de ce qu’elle voulait, elle a été influencée par les spécialistes du marketing qui l’ont incitée à acheter des programmes coûteux par le biais des téléclasses “gratuites” auxquelles elle participait. En conséquence, elle a acheté des programmes dont elle ne voulait pas vraiment et qui ne répondaient pas à ses besoins. De plus, ces programmes donnaient des conseils contradictoires qui ne faisaient qu’ajouter à sa confusion et à son accablement.

Avez-vous pris un engagement définitif envers le coaching ? C’est la clé du succès du coaching. C’est bien de barboter si tout ce que vous voulez est un passe-temps, mais si vous savez que le coaching est ce que vous voulez faire professionnellement, vous devez faire le grand saut !

*Colleen et Danita sont des composites de coachs que j’ai connus. Les noms sont fictifs, mais des histoires similaires ont été répétées maintes et maintes fois. Vos résultats peuvent être différents, en fonction des engagements que vous prenez.